Inscrivez-vous à la newsletter :

Conférence olfactive – L’age d’or de la parfumerie italienne23 janvier 2019

Conf-Agedordelaparfitalienne-01 (1)

La période « classique » de la parfumerie italienne a commencé à la Renaissance avec Catherine de Médicis, maitresse des élégances, à Florence.
Bien que Venise ait aussi été d’une grande influence au cours des deux siècles  qui suivirent, c’est en France que  l’industrie de la parfumerie se développera grâce à de nouvelles techniques et des ponts  fructueux entre les Arts et de la Mode. Le parfum entre dans la vie quotidienne, et ainsi commence un certain âge d’or de la parfumerie.

En Italie, le paysage de la parfumerie est atypique et se compose d’une multitude de petits magasins artisanaux, et c’est seulement à partir des années 30 que des noms comme Bertelli, Adam et Gi. Vi. Emme seront sur le devant de la scène, grâce à des créations  innovantes ou abstraites qui vont retenir l’attention à l’étranger.

1937 est une année de référence : Elsa Schiaparelli “l’artiste italienne qui fait des vêtements” connue pour ses créations impertinentes lance son premier parfum “Shocking” pendant que Vittorio Bertelli est récompensé à l’Exposition internationale des Arts et Techniques de la vie moderne à Paris pour “Come tu mi vuoi”.
Depuis, la parfumerie italienne a continué à grandir, s’appuyant sur l’image d’un “made in Italy” reconnu pour sa qualité et son élégance, comme l’illustrent à merveille des films comme La Dolce Vita.

Quelques exemples emblématiques du style Italien des années 60 et 70 sont les créations d’Emilio Schubert, Roberto Capucci ou encore Gucci qui ouvriront la voie à beaucoup d’autres marques italiennes par la suite…

Intervenants :

Ermano Picco

Bernard Bourgeois

Lieu : IPAG Paris

Horaire : 19h -20h30

Clôture des inscriptions la veille à 18h.



S'INSCRIRE À LA CONFÉRENCE